LONDRES--(BUSINESS WIRE)--L’International Sustainable Forestry Coalition (ISFC) sera le représentant de certaines des plus grandes entreprises mondiales engagées dans la foresterie durable lors de la COP28, et fera la promotion du rôle de la foresterie et de l’utilisation des terres dans la transition climatique mondiale.

Les nations devront trouver un moyen de réduire les émissions de 43 % d’ici 2030 si nous voulons éviter les pires effets du changement climatique. Grâce à des investissements plus importants, la sylviculture et la gestion des terres pourraient contribuer à hauteur de 25 % aux réductions d’émissions nécessaires pour atteindre le niveau zéro. Il est largement attendu que la COP mette davantage l’accent sur le rôle que le bois produit de manière durable peut jouer dans l’environnement bâti, et l’ISFC jouera un rôle de premier plan dans ces discussions et promouvra la contribution accrue du secteur forestier à la décarbonisation de l’économie mondiale.

Dr David Brand, Président de l’ISFC et Président exécutif de New Forest, a déclaré : « L’effort climatique mondial nécessite un investissement accru dans l’utilisation durable des terres et des matériaux durables dans l’environnement bâti. La foresterie représente une opportunité significative d’accélérer la transition vers une bioéconomie circulaire en tant que solution aux risques climatiques et à l’urbanisation durable. La COP28 devra faire progresser les solutions qui permettent de maintenir en vie les objectifs de l’Accord de Paris. »

La communauté mondiale des adhérents, qui représente 12 membres gérant 10 millions d’hectares de forêts à la fois pour la production et la conservation dans 30 pays, participera à de nombreuses conversations bilatérales, panels et événements parallèles pendant la COP28 afin de promouvoir les domaines politiques et les positions qu’elle défend - dont beaucoup sont décrits dans son