40 % des actifs restent sans surveillance et représentent la plus grande menace pour les entreprises à l’échelle mondiale

SAN FRANCISCO--(BUSINESS WIRE)--Armis, la société de cybersécurité spécialisée dans la veille d’actifs, annonce aujourd’hui les conclusions de son étude Global Attack Surface Management (ASM) Research, qui se penche sur les tendances et les défis organisationnels des 12 derniers mois.



Réalisée par Vanson Bourne, l'étude révèle que les entreprises mondiales sont confrontées à un niveau sans précédent de cyber-risque en raison des angles morts dans leur environnement, de la grande quantité de données de sécurité et du manque d'informations exploitables. En conséquence, 61 % des entreprises mondiales ont confirmé avoir subi au moins une violation au cours des 12 derniers mois, et 31 % avoir subi de multiples violations au cours de la même période. Les quatre principaux pays où les entreprises sont les plus susceptibles de signaler des violations sont les États-Unis, Singapour, l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

« Armis continue de mettre en garde contre l’évolution des menaces et l’impact des cyberattaques ciblant les entreprises mondiales, les gouvernements, les organismes nationaux et locaux et la société dans son ensemble », déclare Curtis Simpson, CISO, Armis. « Notre étude dévoile que de nombreuses améliorations sont possibles dans la façon dont les entreprises mondiales peuvent pr